Les bouteilles en verre que nous recueillons chaque année grâce à la consignation sont plus propres et séparées par couleurs. Le Programme de  consignation de l'Ontario se traduit donc par une plus grande quantité de verre transformé en produits à forte valeur ajoutée (bouteilles et fibre de verre) et non plus par la fabrication d’agrégats pour la construction de routes ou par l’enfouissement du verre pour cause de contamination.

Les consignes proposées par le programme agissent comme mesure incitative pour nous permettre de récolter plus de contenants de vin, de bière et de spiritueux que ceux recueillis grâce aux programmes municipaux de la boîte bleue. La consignation mise aussi sur le succès du Programme de la boîte bleue de l’Ontario :

  • en libérant de la place dans les boîtes bleues au profit d’autres matériaux recyclables
  • en limitant et allégeant les déplacements de matières recyclables au bord du trottoir

Quatre mythes à dissiper

Les faits au sujet du Programme de consignation de l’Ontario

Mythe n° 1
Le Programme de consignation de l’Ontario semble être un moyen pour le gouvernement ontarien de percevoir une taxe sur les vins et les spiritueux.

Fait
Ce n’est pas le cas. La consigne que l’on paie lorsqu’on achète du vin ou des spiritueux à la LCBO n’est pas une taxe. Le montant de la consigne est entièrement remboursé lorsqu’on rapporte les contenants vides à un magasin The Beer Store.

Grâce à la consignation des contenants, chaque Ontarien peut aider l’environnement en réduisant la quantité des déchets acheminés vers les sites d’enfouissement.

Encore plus de verre pourra ainsi être transformé en produits de haute valeur (bouteilles ou objets en fibre de verre) au lieu d’être utilisé comme agrégat à revêtement routier ou d’être expédié vers un site d’enfouissement parce qu’il est contaminé.

Mythe n° 2
La boîte bleue ne fait pas ce qu’elle était censée faire.

Fait
Au contraire, le Programme de la boîte bleue donne de très bons résultats. En fait, aujourd’hui, 25 ans après son lancement, il est admiré dans le monde entier comme un des symboles les plus reconnus de responsabilité environnementale. Grâce à la boîte bleue, nous avons fait des progrès exceptionnels en Ontario pour récupérer des déchets recyclables qui auraient autrement abouti dans un site d’enfouissement. Et des millions d’Ontariens ont changé leur opinion et – plus important encore – leurs habitudes en ce qui concerne le respect de l’environnement.

Le Programme de consignation de l’Ontario aide à accroître le nombre de contenants de vin et de spiritueux qui sont recyclés. Il libère aussi de l’espace dans la boîte bleue, ce qui permet aux municipalités d’élargir leurs programmes de recyclage.

Mythe n° 3
Le gouvernement fera fortune grâce aux contenants consignés que les clients de la LCBO ne rapportent pas.

Fait
Les consignes non réclamées serviront à financer le Programme de consignation : c’est aussi simple que cela. Cela dit, le but du Programme de consignation étant d’aider l’environnement, nous vous encourageons fortement à rapporter vos contenants vides. Ils resteront ainsi hors des sites d’enfouissement.

Mythe n° 4
Le Programme de consignation ne changera pas grand-chose aux efforts de réacheminement des déchets de la province.

Fait
Au contraire, le Programme de consignation va beaucoup accroître le nombre de contenants de vin et de spiritueux qui sont recyclés en Ontario. Les contenants récupérés dans le cadre du programme sont plus propres et sont triés par couleurs.

Un plus grand nombre de contenants pourra être transformé en produits à valeur ajoutêe.

En outre, le fait que les contenants sont consignés encourage les bars et les restaurants à rapporter leurs contenants vides.

Pour connaître les contenants admissibles au programme, cliquez ici.